I Want To Be An Alt

Kellina de Boer
EDITOR-IN-CHIEF

Paul Kolyer
MANAGING EDITOR

Heather Dunhill
FASHION EDITOR

CONTRIBUTING EDITORS
Kamila Brudzynska
Bernie Rothschild

Coups de cœur de Alt
Galerie de Alt
Armoire de Alt
quoi de neuf
   
Vogue Paris

Vogue Hommes

Vogue Paris Collections

IWTB SHOP

IWTBAA Black Tee

IWTBAA White Mug

IWTBAA White Tee

I Want To Be A Roitfeld

I Want To Be A Battaglia

I Want To Be A Coppola

IWTB RECOMMENDS

Chloé: Attitudes
By Sarah Mower

 

Jane & Serge
By Andrew Birkin

 

Loulou de la Falaise
By Natasha Fraser-Cavassoni

 

Halston: Inventing American Fashion
By Lesley Frowick

 

Dries van Noten
By Pamela Golbin

 

A Denim Story
By Emily Current, Meritt Elliott, Hilary Walsh 

 

Veruschka: From Vera to Veruschka
By Johnny Moncada

 

Draw Blood for Proof
By Mario Sorrenti

 

Diana Vreeland Memos:
The Vogue Years

By Alexander Vreeland

Entries in Emmanuelle Alt (326)

lundi
févr.132017

Vogue Paris March 2017: Valentina Sampaio

From the Vogue Paris web site...

"Elle a des yeux en amande azur, un corps d’un mètre soixante-dix-sept aux courbes parfaites et une poitrine au bombé tamisé. Quand elle arrive en studio, en jean et simple t-shirt, Valentina Sampaio, la cover-girl de ce numéro, a l’aura des beautés taillées pour claquer en couverture de Vogue. Rien ne la différencie de Gisele, Daria, Edie ou Anna. A un détail près. Valentina, la femme fatale, est née garçon. Un détail qu’on aimerait ne pas révéler tant il relève de l’accident dans la vie de ces femmes et tant on imagine qu’elles aimeraient l’oublier. Mais si Valentina truste la couverture de Vogue ce mois-ci, au-delà de l’évidence de ses qualités plastiques et de l’éclat de sa personnalité, c’est qu’elle incarne malgré elle un combat, séculaire et douloureux, pour ne plus être perçue comme une "exilée du genre" ou une créature à part. Valentina est l’étendard glam d’une cause en marche. Comme Caitlyn Jenner, Anohni (ex Anthony and the Johnsons), les sœurs Wachowski, Lea T, muse charismatique de Riccardo Tisci, ou encore Caroline Cossey, l’incandescente James Bond girl de "Rien que pour vos yeux". Dans un monde "post-genre" que de plus en plus de créateurs soulignent sur les podiums, les trans, symboles ultimes du refus du faux-semblant, deviennent des icônes que Vogue soutient et choisit de célébrer. La nomination d’Anohni aux oscars, l’élection de Caitlyn Jenner "femme de l’année" par le Glamour US ou encore le succès de la série "Transparent" sur un père de famille qui décide de changer de sexe signent un progrès significatif, un message d’espoir. Le jour où une transsexuelle posera en une d’un magazine et qu’il ne sera enfin plus nécessaire d’écrire un édito sur le sujet, on saura que la bataille est gagnée." écrit Emmanuelle Alt, rédactrice en chef de Vogue Paris, dans l’édito de ce numéro de mars 2017.

"She has azure almond eyes, a seventy-seven-meter body with perfect curves and a subdued domed chest. When she arrives in the studio, in jeans and a simple t-shirt, Valentina Sampaio, the cover girl in this issue, has the aura of beauty cut to slam on the cover of Vogue. Nothing differentiates her from Gisele, Daria, Edie or Anna, but one detail. Valentina, the femme fatale, was born a boy, a detail that we would not like to reveal so much it is due to the accident in the lives of these women and so we imagine they would like to forget it. But if Valentina is the trustee of the cover of Vogue this month, it is that she incarnates in spite of herself a struggle, secular and painful, not to be perceived as an "exile of the kind" or a creature apart. The glamour of a cause in motion, such as Caitlyn Jenner, Anohni (ex Anthony and the Johnsons), Wachowski sisters, Lea T, Riccardo Tisci's charismatic muse, and Caroline Cossey, the incandescent James Bond girl of For Your Eyes Only. In a "post-genre" world that more creators emphasize on the catwalk, the trans, the ultimate symbols of the false pretension, become icons that Vogue supports and chooses to celebrate. The nomination of Anohni to the Oscars, the election of Caitlyn Jenner as "Woman of the Year" by US Glamour, or the success of the "Transparent" series on a father who decides to change sexes signify progress, a message of hope. The day when a transsexual will pose in a magazine and it will no longer be necessary to write an editorial on the subject, we will know that the battle is won," writes Emmanuelle Alt, editor-in-chief of Vogue Paris, in the editorial of this issue of March 2017.

Vogue Paris no 975 on newsstands on February 23

connect with iwtbaa   bloglovin  |  facebook  |  pinterest  |  tumblr  |  twitter

Vogue Paris March 2017 cover image © 2017 Condé Nast. All Rights Reserved.

lundi
janv.162017

Vogue Paris February 2017: Anna Ewers

From the Vogue Paris web site...

Maria Grazia Chiuri, Marina Abramovic, Mélanie Laurent… Un casting de femmes d’influence mené en cover par Anna Ewers, photographiée par David Sims, qui rend hommage à l’aura magnétique de Franca Sozzani, disparue en décembre dernier. En kiosque le 24 janvier.

"C’est au moment où nous mettions la touche finale à ce numéro que nous avons appris la disparition de Franca Sozzani. Une nouvelle d’une tristesse infinie et d’une soudaineté brutale. Franca incarnait un idéal de rédactrice en chef, pour ne pas dire un modèle, d’ailleurs je n’ai aucun souvenir du Vogue Italie avant qu’elle n’en prenne la tête il y a près de trente ans. Son coup de génie? Avoir compris que pour frapper les esprits, influencer la mode et faire d’un magazine une référence, il fallait avant tout produire et publier des images marquantes", écrit Emmanuelle Alt, rédactrice en chef de Vogue Paris, dans l’édito du numéro de février 2017. D’Anna Ewers - menant l’offensive en couverture de ce numéro, photographiée par David Sims et parée de l’esprit militaire du printemps-été 2017 – à Maria Grazia Chiuri, première femme à prendre la tête de la direction artistique de Dior, Elisabeth Badinter, Marina Abramovic ou Mélanie Laurent, c’est une armée de femmes fortes qui prend la tête de ce numéro. Une relève déjà assurée par Mathea Lucchini, la grande gagnante du concours Vogue Model 2017, qui relève ici le challenge et pose pour la première fois avec force dans les pages de Vogue Paris.

Vogue Paris n°974, en kiosque le 24 janvier

Par Anne-Sophie Mallard le 15 Janvier 2017

With Maria Grazia Chiuri, Marina Abramovic, and Mélanie Laurent, we’ve brought together a cast of influential women who know how to get what they want for February. Covered by Anna Ewers, photographed by David Sims, the issue pays tribute to the magnetic personality of the beautiful Franca Sozzani, who passed away in December. Out January 24.

“We were putting the final touches to this issue when we heard that Franca Sozzani had died. The news was deeply sad and brutally sudden, Franca was an ideal editor-in-chief, a model in the industry, I can’t even remember what Vogue Italia was like before she took the reins more than 30 years ago. She understood that to leave a mark, influence fashion and turn a magazine into a reference title, you have to produce and publish striking images. That’s where her genius lay.”, writesEmmanuelle Alt, editor-in-chief of Vogue Paris, in her February 2017 editorial. Anna Ewers leads a fashion offensive on the cover, shot by David Sims in Spring/Summer 2017 military style, with an army of women who are taking the lead in their respective industries inside including Maria Grazia Chiuri, the first female creative director at Dior, Elisabeth Badinter, Marina Abramovic and Mélanie Laurent. Joining them, is a younger woman making her mark: Vogue Model 2017 winner Mathea Lucchini steps up to feature in her first Vogue Paris fashion editorial.

Vogue Paris n°974, out January 24

By Anne-Sophie Mallard 15 January 2017

connect with iwtbaa   bloglovin  |  facebook  |  pinterest  |  tumblr  |  twitter

Vogue Paris February 2017 cover image © 2017 Condé Nast. All Rights Reserved.

jeudi
déc.012016

Vogue Paris December 2016/January 2017: Karl Lagerfeld And Lily-Rose Depp

From the Vogue Paris web site...

"Karl Lagerfeld, rédacteur en chef invité de Vogue, c’est une première. Même si le couturier, compte tenu de sa carrière d’une longévité inédite et d’un sidérant talent à spectre large (mode, photo, dessin, littérature…) est l’une des figures marquantes du magazine depuis des années. Avec sa silhouette aussi iconique que celle d’Elvis, ses mots d’esprit cinglants comme des coups de fouet et sa popularité en béton, il est sans conteste la figure de mode la plus emblématique de notre époque. On croit tout savoir de Karl et pourtant, comme en témoigne son numéro, il n’en finit pas de créer la surprise…" écrit Emmanuelle Alt, rédactrice en chef de Vogue Paris, dans l’édito du numéro de décembre 2016/janvier 2017. Une édition "Karlissime" pensée à quatre mains par le créateur et la rédaction pour percer le mystère du succès Lagerfeld, au fil de portraits croisés avec ses muses de toujours qui racontent sa générosité et son humour : de Lily-Rose Depp à Charlotte Casiraghi, en passant par Kristen Stewart ou Vanessa Paradis. Sans oublier les obsessions qui rythment son monde, des yeux aigue-marine de Choupette à ses clichés en noir et blanc et bien d’autres surprises jamais dévoilées. Un joli cadeau de Noël à découvrir en kiosque dès le 5 décembre prochain.

"Karl Lagerfeld, guest editor of Vogue, this is a first. While the designer, considering his career of unprecedented longevity and his astounding talent across a broad spectrum (fashion, photography, drawing, literature...) has been one of the leading figures of the magazine for years. With his figure as iconic as that of Elvis, his wit like stinging lashes, and his popularity in concrete, he is undoubtedly the most emblematic fashion face of our times. We believe we know everything about Karl and yet, as evidenced by this issue, he never ceases to surprise..." wrote Emmanuelle Alt, editor of Vogue Paris, in the editorial of the December 2016/January 2017 issue. An issue "Karlissime" thought for four hands by the creator and writing to solve the mystery of success Lagerfeld, over crossword portraits with his muses always that tell his generosity and humor: from Lily-Rose Melody Depp to Charlotte Casiraghi, through Kristen Stewart or Vanessa Paradis. Not to mention the obsessions that punctuate his world, the aquamarine eyes of Choupette, his shots in black and white, and many other surprises never disclosed. A nice Christmas present to find out on newsstands on December 5.

connect with iwtbaa   bloglovin  |  facebook  |  pinterest  |  tumblr  |  twitter

Vogue Paris December 2016/January 2017 cover image © 2016 Condé Nast. All Rights Reserved.

jeudi
déc.012016

Vogue Paris November 2016: Gigi Hadid

From the Vogue Paris web site...

Une échappée belle photographiée par Mario Testino pour capturer l’éclat des plus belles robes des collections haute couture dans les rues de Rome. En kiosque le 27 octobre prochain.

"Sonia Rykiel nous a quittés au crépuscule de l’été. Avec elle, c’est une certaine image de la Parisienne qui s’évapore. Une Parisienne affranchie dont l’esprit, la ligne déliée, la façon de penser hors des sentiers battus et de vivre pied au plancher ses passions lui collaient à la peau. Ce numéro lui est dédié.", Écrit Emmanuelle Alt, rédactrice en chef de Vogue Paris, dans l’édito du numéro de novembre 2016. Après une première consécration en mars 2016, Gigi Hadid confirme son statut de phénomène mode et reprend sa couronne de cover girl sous l’objectif de Mario Testino. Une virée à deux dans les rues de Rome, croisant le regard des passants dans des manteaux grand soir, avant de faire briller l’éclats des sequins haute couture sous les ors d’un palace italien. Une volonté sans faille de faire tourner les astres en leur faveur, c’est le point commun entre les invités de ce numéro : de Gigi, complice de cette édition, à Ryan Gosling, Virginie Efira, en passant par les 9 designers du moment choisis par Vogue et Swarovski. Une nouvelle vague inspirée, qui a imaginé neuf pièces inédites pour la Swarovski Crystal Collection, qui seront exposées les 4 et 5 novembre prochains pour le Vogue Fashion Festival. A voir.

Vogue Paris n°972, en kiosque le 27 octobre
Par Anne-Sophie Mallard le 19 Octobre 2016

Mario Testino captures haute couture highlights in the streets of Rome for our November issue, out October 27.

“Sonia Rykiel passed away in the dying days of summer and with her, we have lost a particular image of the Parisienne. An emancipated Parisienne, who wore her relaxed style, way of thinking outside of the box, life lived in the fast lane and passions front and center. This issue is dedicated to her.” writes Emmanuelle Alt, Vogue Paris editor-in-chief, in her November editorial. After a first outing for the magazine in March, Gigi Hadid confirms her star status as a fashion phenomenon, with a cover shoot with Mario Testino, as she takes to the streets of Rome in silks and sequins to showcase couture gowns and evening coats amongst the gold leaf of the Italian capital. All the guests in this issue have one thing in common, an unwavering desire to succeed, whether it’s Gigi, Ryan Gosling, French actress Virginie Efra or the nine promising designers chosen by Vogue and Swarovski, who have each created a piece for the Vogue & Swarovski Crystal Collection, on show at the Vogue Fashion Festival November 4 and 5. And if you don’t have your ticket yet, visit our Vogue Fashion Festival page.

Vogue Paris n°972, on newsstands October 27
By Anne-Sophie Mallard, translated by Kate Matthams-Spencer 19 October 2016

connect with iwtbaa   bloglovin  |  facebook  |  pinterest  |  tumblr  |  twitter

Vogue Paris November 2016 cover image © 2016 Condé Nast. All Rights Reserved.

lundi
sept.192016

Vogue Paris October 2016: Luna Bijl

From the Vogue Paris web site...

Un vent d’Ouest souffle sur ce spécial mode, photographié par David Sims et incarné par Luna Bijl, le nouveau visage du moment révélé par Vogue Paris. A découvrir en kiosque le 23 septembre prochain.

«Boys meet girls» piqué de broches bling, des vapeurs de street wear et de hip-hop, sans oublier une vague de défi dans les yeux… Luna Bijl photographiée ici (et en couverture de ce numéro) par David Sims est une réminiscence inspirée de l’esprit Buffalo qui a secoué la mode au milieu des années 80. » écrit Emmanuelle Alt, rédactrice en chef de Vogue Paris, dans l’édito du numéro d’octobre 2016. Révélée en cover de l’édition d’août, la moue la plus séduisante du moment se voit consacrer une deuxième une, au moment où elle prend d’assaut les défilés printemps-été 2017 de New York. Un spécial mode infusé par l’énergie magnétique des 80’s, entre l’audace d’un total look blanc et la mise en orbite du graphisme audacieux du moment sous le soleil de L.A. Guest-stars, super models des 90’s, tendances healthy et coups de cœur… Vogue Paris et le supplément enfants de ce numéro d’octobre célèbrent le cri d’une génération, Freedom, scandé par George Michael et ses égéries glamour, célébré cette saison par un documentaire à voir de toute urgence.

Vogue Paris n°971 en kiosque le 23 septembre

Par Anne-Sophie Mallard le 15 Septembre 2016

connect with iwtbaa  bloglovin  |  facebook  |  pinterest  |  tumblr  |  twitter

Vogue Paris October 2016 cover © 2016 Condé Nast. All Rights Reserved.